C'est en 1972, qu'à l'initiative de Lucienne Vallois, Jean-Pierre David, ancien élève du Conservatoire de Musique de Rouen et clarinettiste à la Musique de l'air de la 2e région aérienne de Paris, fonda cette formation unique en Normandie: "L'ORCHESTRE A PLECTRES de BOIS-GUILLAUME".
Il a fallu beaucoup de ténacité et de persévérance à son créateur pour faire connaître et apprécier cet instrument très spécifique à cordes pincées: la mandoline qui, compte tenu de son timbre si rare, a inspiré un grand nombre de compositeurs tels Vivaldi, Mozart, Haendel, Verdi, Donizetti, Bizet, Beethoven, Mahler, Schöenberg et récemment Boulez.
La composition instrumentale de cet ensemble est à géométrie variable. En effet, à partir des cordes (mandolines, mandoles, guitares, violoncelles, contrebasse), on peut y adjoindre un instrument soliste (trompette, flûte, clarinette, etc.) une chorale et même le transformer en formation symphonique.


L'Orchestre à Plectres en formation symphonique en concert à Vallauris (tournée 2002)

L'orchestre, qui fait partie intégrante de la dynamique école de musique de Bois-Guillaume, dirigée par Eric BLIGNY et présidée par Liliane HORN, a été classé en 1985 par la confédération musicale de France en première division et s'est hissé sur les plus hautes marches de sa catégorie à l'occasion des Concours nationaux de musique:

  • Mai 1985: 1er prix au Concours de Longjumeau

  • Juin 1986: 1er prix ascendant et classement en Division Supérieure au Concours de Mâcon

  • Juin 1989: 1er prix au Concours de Brecey

  • Juin 1994: 1er prix au Concours d'Amiens


La formation a donnée de nombreux concerts, tant à Bois-Guillaume, sa ville d'origine, qu'à l'extérieur. L'ensemble s'est produit à Mâcon, Contamine, Montjoie, Megève, Amiens, Paris, Montvilliers et plusieurs fois en Allemagne. Il effectue régulièrement des tournées sur la côte d'Azur et la côte Normande. Les musiciens ont à leur actif deux 45 tours, deux cassettes audios et trois compact discs.

En conclusion, l'ORCHESTRE A PLECTRES de BOIS-GUILLAUME, placé sous la baguette de Jean-Pierre DAVID, permet d'affirmer que la mandoline retrouve sa place, grâce à tous ceux qui la défendent et en démontrent la valeur.